La Gazelle Insoumise

« Grave erreur », « faute » : les dirigeants mondiaux sévères après le retrait américain de l’accord de Paris

0
0
0
s2sdefault

Comme malheureusement attendu, le Président des Etats-Unis à dénoncé l'accord de Paris sur le climat hier soir. Et les réactions du monde entier sont très critique à l'encontre de cette décision. L'article du journal Le Monde de ce matin, que je vous relaie, l'explique très bien. Je vous en laisse juge ci-dessous.

 

Tipetons

 

L’annonce faite par Donald Trump, jeudi, a provoqué une onde de choc mondiale, notamment pour les 194 autres pays signataires.

0
0
0
s2sdefault

Encore un incident dans 1 centrale nucléaire en France le 01/06/2017

0
0
0
s2sdefault

L'"incident" d'aujourd'hui dans cette centrale nucléaire en Moselle, comme nous le montre l'article ci-dessous, vient s'ajouter aux précédents de ces derniers jours, et mêmes mois.

 

Heureusement, sans gravité, mais il serait temps d'arrêter ce mode de production d'électricité, au lieu de continuer en espérant qu'un miracle se produise à la place d'une catastrophe qui se profile de plus en plus.

 

De cet incident, nulle mention dans les JT. Et là, notre nouveau ministre de l'environnement, il est où ? Il fait quoi ? Que dit-il ? Il me semblait pourtant qu'il était très investi dans la cause du "sortir du nucléaire"... Aurais-je râté quelque chose ? Ou bien, même lui, depuis qu'il a ratifié le code d'EM, il s'est désinvestit ?

 

Voici l'article trouvé sur www.sortirdunecleaire.org et qui explique très bien cette succession de problèmes, parfois très inquiétant :

0
0
0
s2sdefault

Carte de France du nucléaire

0
0
0
s2sdefault

 

Cette carte permet de voir où l'on se situe par rapport au nucléaire, mais aussi de prendre conscience que sortir du nucléaire ne sera pas une mince affaire au vu de l'importance que celui-ci dans notre pays. L'on comprend mieux pourquoi ce débat est si vif. Au delà de l'impact écologique, il s'agit bien également de l'une des technologies de pointe dont dépendent beaucoup d'emplois et de familles. Mais également d'un problème de santé publique. 

 

0
0
0
s2sdefault

La pollution de l’environnement entraîne 1,7 million de décès d’enfants par an

0
0
0
s2sdefault

Comme nous le démontre le communiqué de presse de l'OMS en date du 06/03/2017 ci-dessous, et malgré une information récurrente aux pouvoirs publiques, il est à noter que les actions en faveur des plus démunis restent sporadiques, et en règle générale, conduites par quelques ONG, associations ou engagement de particuliers. Peut-être serait-il temps que nous ouvrions les yeux sur ce qu'engendre nos modes de vie et de consommations. Et encore, ce communiqué de presse n'évoque que les enfants jusqu'à 5 ans, mais en réalité, on sait tous que l'accès à l'eau potable, aux systèmes d'assainissement et d'hygiène impactent l'ensemble du globe. Les répercussions sont dramatiques pour toute l'humanité et la biodiversité. Mais il fallait bien, afin de réveiller les consciences, choisir parmi toutes les conséquences innombrables un exemple concret et parlant. De plus, il faut bien comprendre que la pollution de l'environnement ne touche pas uniquement les pays en voie de développement, mais également, de plus en plus d'enfants dans les pays dits riches. Pourquoi me direz-vous ? Car les populations s'appauvrissent, par exemple, au point que nombre de familles ne peuvent plus payer un système de chauffage 'propre et sécurisé', et ont recours à des systèmes d'appoints polluant l'air intérieur de leurs habitations, et pouvant aller jusqu'au décès par intoxication, incendie, etc... Il s'agit donc bien d'un problème de santé publique mondial, et dont nous avons tous une part de responsabilité. Allons-nous laisser encore mourir dans d'atroces souffrances nos enfants, qui sont pourtant l'avenir de l'humanité ? Encore combien de temps ? Combien d'alertes ? Quel monde souhaitons-nous leur donner en héritage ?

0
0
0
s2sdefault

Larzac : une chasse au loup à Bengouzal !

0
0
0
s2sdefault

 il y a 6 jours  10 MIDI LIBRE

 Après chaque attaque de troupeau (ici à Creissels, fin avril) des agents de l'Etat tentent d'en déterminer l'origine.

0
0
0
s2sdefault

La France autorise l’exportation d’un pesticide interdit sur son sol vers des pays comme le Mali, le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Bénin ou la Côte d’Ivoire

0
0
0
s2sdefault

Comme nous le montre l'article relayé ci-dessous venant de : http://www.samayactu.com/la-france-autorise-lexportation-dun-pesticide-interdit-sur-son-sol-vers-des-pays-comme-le-mali-le-burkina-faso-lethiopie-le-benin-ou-la-cote-divoire/

La France et d'autres pays européens ayant eux-même interdit l'utilisation de ce désherbant du fait des pollutions de nappes phréatiques, des retards de développement sur les foetus et le cerveau des enfants, n'hésitent pas à l'envoyer polluer et tuer ailleurs ! Aucun bon sens, aucune morale, aucune éthique, rien que l'appât du gain ! 

Article relayé par Talents-Hauts pour La Gazelle Insoumise le 30/05/2017.

 

TOPICS :    

 

En Europe, l’atrazine est interdit depuis 2004 car il polluait les nappes phréatiques. Sur le sol français, l’interdiction remonte même à 2001. Mais ça n’a pas empêché pour autant la France d’autoriser l’exportation de cargaisons de ce puissant herbicide, fabriqué par la firme agrochimique suisse Syngeta, notamment vers des pays en voie de développement.

142 exportations d’atrazine autorisées depuis 2004

Depuis le mois de janvier, la France a ainsi autorisé l’exportation de sept cargaisons d’atrazine vers la Chine, la Suisse, le Pakistan, le Soudan, l’Ukraine et l’Azerbaïdja, indique Le Monde qui s’appuie sur les données de l’ Agence européenne des produits chimiques (ECHA).

En remontant plus en amont, c’est au total 142 exportations d’atrazine que le ministère de l’Environnement français a ainsi autorisé depuis 2004. Trente-trois étaient à destination du Soudan, du Mali, du Burkina Faso, de l’Ethiopie, du Bénin ou de la Côte d’Ivoire, soit autant de pays africains signataires de la convention de Bamako, qui applique en Afrique la convention de Bâle sur le transport des déchets dangereux. Par cette convention, ces pays considèrent qu’ils ne devraient pas recevoir un produit si celui-ci est interdit dans son pays d’origine en raison de sa toxicité.

« Une violation de la convention de Bâle »

0
0
0
s2sdefault

Sous-catégories

#DATAGUEULE 52

La gazelle fait sa pub.

 

Login Form

La gazelle fait sa pub

L'enlumineur

Je pense

Besoin des travailleurs

La situation du travailleur...pauvre face au système, se résume à cette assertion de Coluche: " dites-nous ce dont vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer "

Qui est en ligne?

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

Citation

" Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre " -Albert Einstein.  

Statistics

Compteur d'affichages des articles
32591