La Gazelle Insoumise

Les vraies régressions du code du travail

0
0
0
s2sdefault

C'est bizarre ils ne parlent plus de l'exonération des impôts de 80% des ménages. Et pour le rappeler au cas ou les gens ne l'aurait pas compris : l'augmentation des salaires n'est que de 1.4%. En gros pour un smic c'est 260 € à l’année soit 21€,60 par mois. Mais les fonctionnaire et les retraités eux vont perdre 1.75% sur leur salaires. Et vous voulez sérieusement voter pour ces gens-là ? 

Voici un Article de politis :

Le Premier ministre et la ministre du Travail se sont livrés ce mardi à un exercice de pé-da-go-gie, au lendemain de la publication, dans Le Parisien, d’un avant-projet de loi travail II particulièrement lourd. Communiqué et conférence de presse à l’appui, ils ont rendu public le calendrier des réformes sociales pour les dix-huit prochains mois.

La loi d’habilitation à réformer par ordonnances doit être présentée en Conseil des ministres le 28 juin, pour une publication des ordonnances avant le 21 septembre.

Dans les « discussions très intenses » qui s’écouleront jusqu’à la fin du mois de septembre, Édouard Philippe, le Premier ministre, dit vouloir « respecter et écouter [ses] partenaires » sans favoriser l’une ou l’autre des organisations syndicales. Huit réunions bilatérales et un total de 48 réunions thématiques sont prévues d’ici à la fin du mois de juillet, ainsi que des réunions avec les syndicats non représentatifs. N'en jetez plus ! « Nous ne serons pas d’accord sur tout, mais nous devons avancer », a-t-il néanmoins prévenu.

Hausse de la CSG en janvier

0
0
0
s2sdefault

Révélation sur le Code du travail : La gêne semble envahir le gouvernement.

0
0
0
s2sdefault

Suite au document révélé hier par Le Parisien, Nous relayons leur article de ce jour. Il semble évident que le gouvernement soit gêné par cette révélation. Mais toujours habiles  dans la communication ( A ce demander si ils sont tous commerciaux). Ils continuent de "jouer sur les mots" pour tenter d'endormir les citoyens Lambda que nous sommes. Bonne Lecture !   Joël Giqueaux

Code du travail : l'opération déminage du gouvernement

RÉFORME. Le gouvernement a tenté de relativiser la portée du document de travail intitulé « avant-projet de loi d'habilitation », dévoilé dans nos colonnes lundi.

« C'est un document de travail de campagne, qui date d'avant l'annonce de la composition du gouvernement », se sont défendus tour à tour, lundi matin, le ministère du Travail, puis Matignon. Suite à nos révélations lundi, l'exécutif a tenu à déminer immédiatement le terrain tout d'abord auprès des partenaires sociaux, mais aussi vis-à-vis de l'opinion.

 

Dans nos éditions du 5 juin, nous avons bien précisé que le document que nous avons dévoilé intitulé « avant-projet de loi habilitant le gouvernement à prendre, par ordonnances, des mesures pour l'emploi » était une « version de travail de 10 pages et datée du 12 mai 2017 ». Soit deux jours avant l'investiture du nouveau président de la République.

 

0
0
0
s2sdefault

Homophobie chez Hanouna : "en même temps…", relativise le porte-parole du gouvernement

0
0
0
s2sdefault

Christophe Castaner, disciple zélé du "en même temps…" - Capture d'écran franceinfo Tout est pardonné Homophobie chez Hanouna : "en même temps…", relativise

0
0
0
s2sdefault

« L’OCCUPATION DU SITE RECOMMENCERA »

0
0
0
s2sdefault

Sursis d’un mois pour GM&S : « on est prêts à repartir en grève, du jour au lendemain »

Le tribunal de commerce de Poitiers a rendu à midi sa décision : il accorde un mois de sursis aux salariés pour étudier les solutions de reprise. Cependant, cette avancée se fait sous une pression toujours plus forte du gouvernement pour faire taire les employés. Une interview avec un salarié de GM&S.

Sursis accordé aux GM&S en échange de la reprise de l’activité

En liquidation judiciaire depuis le 5 décembre 2016, les salariés de GM&S attendaient avec inquiétude l’annonce du tribunal de commerce de Poitiers. Ils s’étaient d’ailleurs déplacés en nombre le jour de l’audience : près de 400 travailleurs et soutiens s’étaient postés devant le tribunal mardi 23 mai pour demander tout simplement le maintien de l’emploi, dont des travailleurs de Goodyear ainsi que Philippe Poutou. Après la manifestation du 16 mai, durant laquelle près de 2500 personnes ont manifesté en soutien aux grévistes qui occupaient l’usine depuis le 11 mai, c’est donc la mobilisation qui a permis de faire pression sur le gouvernement et le tribunal de commerce pour obtenir ce sursis. En effet, après les annonces de Renault et de PSA d’augmenter leurs commandes et de nouvelles offres de reprise, le tribunal a estimé que « le renouvellement de la période d’observation peut être justifié pour une courte durée permettant de favoriser la finalisation et l’examen d’une ou plusieurs offres de reprise  ».

0
0
0
s2sdefault

Le calendrier s'annonce léger à Wall Street, qui résiste au risque

0
0
0
s2sdefault

NEW YORK (awp/afp) - Au sortir de l'une de ses semaines les plus agitées de l'année face aux déboires politiques du président Donald Trump, Wall Street reste plutôt résistante et s'apprête à enchaîner des séances pauvres en rendez-vous économiques.

0
0
0
s2sdefault

Loi travail, projet global caché du grand public qui fuite !

0
0
0
s2sdefault

 

On comprend mieux pourquoi le calendrier annoncé par Emmanuel Macron prévoyait d’attendre après les législatives pour dévoiler le contenu des ordonnances sur le droit du travail : il est explosif.

Le projet fuité va bien au-delà des éléments annoncés publiquement jusqu’ici. Il s'attaque notamment au contrat de travail, aux salaires, et à la santé et la sécurité au travail.

Mais le gouvernement ne dévoile pas l'ensemble du contenu qu'il souhaite modifier et c'est même un objectif assumé pour "ne pas courir le risque de contraintes insurmontables au stade de la rédaction des ordonnances".

Les sujets listés sont beaucoup plus larges que prévu et lui donnent une marge de manœuvre inédite pour modifier la quasi-totalité des droits des salariés en catimini pendant l'été. Les mesures qui concerneraient directement les Ingés, cadres et tech sont nombreuses : salaires tirés vers le bas, télétravail, plafonnement des indemnités prudhommes… 

L'Ugict, CGT Ingés Cadres Techs, publie ici un décryptage détaillée de ces 8 ordonnances qu'Emmanuel Macron aurait préféré ne pas dévoiler avant les législatives.

 

La méthode : les ordonnances

Le projet de loi rendu public est celui qui va autoriser le gouvernement à légiférer par ordonnances sur un certain nombre de sujets. Le gouvernement est tenu de préciser dans son projet de loi les sujets sur lesquels il veut réformer par ordonnances, et le calendrier. Une fois la loi d'habilitation votée, il dispose d'un délai pour préparer ses ordonnances et les soumettre au parlement pour ratification. Sans attendre la ratification du Parlement, elles s'appliquent immédiatement.

Ici, le choix retenu laisse la marge de manœuvre la plus importante au gouvernement avec :

  • un nombre de thèmes très élevé
  • un contenu très large, le projet de loi précisant que contrairement à la loi El Khomri, ces dispositions supplétives peuvent être en deçà des droits actuels.
  • un calendrier potentiellement long, pouvant laisser jusqu'à 1 an au gouvernement pour légiférer sans débat avec le parlement.

8 sujets listés, qui donneront chacun lieu à une ordonnance soumise à ratification par le parlement

0
0
0
s2sdefault

Surprise !

0
0
0
s2sdefault

Réforme du code du travail : même Bruxelles estime que Macron n'en a pas besoin

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'Union européenne ne plaide pas pour qu’Emmanuel Macron mène plus loin la réforme du code du travail. A Bruxelles, on est déjà très content de la loi Travail de Myriam El Khomri !

Cela va en surprendre plus d’un : la Commission européenne ne recommande pas une libéralisation du marché du travail par la refonte du code du même nom. On l’apprend en lisant

0
0
0
s2sdefault

Grèce : les créanciers s'attaquent enfin à la dette

0
0
0
s2sdefault

Maintenant qu’Athènes a «rempli ses obligations» avec de nouvelles mesures d’austérité qui feront 4,9 milliards d’euros d’économies, le pays presse ses créanciers de débloquer des prêts et alléger sa dette publique.

0
0
0
s2sdefault

Renault et PSA s’engagent à augmenter leurs commandes à l’équipementier GM & S Industry

0
0
0
s2sdefault

NEW YORK (awp/afp) - Au sortir de l'une de ses semaines les plus agitées de l'année face aux déboires politiques du président Donald Trump, Wall Street reste plutôt résistante et s'apprête à enchaîner des séances pauvres en rendez-vous économiques.

0
0
0
s2sdefault

Une centaine d'économistes de 17 pays affichent leur soutien à Mélenchon

0
0
0
s2sdefault

0
0
0
s2sdefault

#DATAGUEULE 52

La gazelle fait sa pub.

 

Login Form

La gazelle fait sa pub

L'enlumineur

Je pense

Besoin des travailleurs

La situation du travailleur...pauvre face au système, se résume à cette assertion de Coluche: " dites-nous ce dont vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer "

Qui est en ligne?

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

Citation

" Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre " -Albert Einstein.  

Statistics

Compteur d'affichages des articles
32591